Une AMAP à Marolles

Chaque vendredi vers 19 heures, une certaine animation règne 18 rue des Foulons.
Peut-être vous êtes-vous demandé ce qui pouvait bien se passer…
C’est qu’il y a maintenant 4 ans, Réka Csepeli-Lapp et Karim Lapp ont eu l’idée et la volonté de créer une « AMAP », une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Le cabaret des Oiseaux.
Curieux que d’anciens parisiens soient à l’origine d’une initiative paysanne ? Pas tant que ça. Les villages changent. Les problèmes, les besoins et les solutions sont les mêmes pour tout le monde. En particulier la volonté de manger des produits sains, de privilégier l’approvisionnement de proximité, d’éviter les intermédiaires et de participer à cette dimension vitale qu’est le fait de se nourrir.
Ils ont réuni autour d’eux une trentaine de personnes – dont de nombreux marollais et préciamontais – prêtes à rentrer dans la démarche. Ils ont rencontré un maraîcher bio – François Plotton – installé aujourd’hui au Lieu Restauré. Chaque semaine, sauf une partie de l’hiver, les membres de l’AMAP qui s’abonnent à ces distributions, reçoivent un panier abondant de légumes frais, produits sur place. On ne choisit pas ses légumes, même si en fin de saison on peut émettre des avis sur le contenu des paniers. Tout dépend de ce qui pousse et est cueilli la veille de la distribution.
Des contrats de pain bio avec Gilles Dupont ont aussi été mis en place.
Le prix du panier est décidé en assemblée et tient compte des coûts de production, aujourd’hui 12€ par semaine. L’idée est aussi de permettre de faire prendre conscience du vrai prix des aliments. Et aussi des efforts que cela représente de produire, puisque les amapiens donnent aussi un coup de main pour certaines tâches : monter des tunnels, aider à la mise en place de systèmes d’irrigation, replanter, etc.
Enfin les AMAP entendent participer à la lutte contre les pollutions et les risques de l’agriculture industrielle et favoriser une gestion responsable et partager des biens communs.
Cette initiative très forte permet aussi des échanges et est une forme de socialité qui tient à cœur à tous ceux qui y participent.
N’hésitez pas à demander des informations à ceux qui en font partie, et a aussi à l’adresse de Réka : reka.csepeli@free.fr