Peut-on brûler nos déchets verts ?

La réponse se trouve sur le site officiel de l’administration française

En France hors Outre-mer

Un particulier n’a pas le droit de brûler ses déchets ménagers à l’air libre.
Brûler ses déchets verts dans son jardin peut être puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 €.

Les déchets dits « verts » produits par les particuliers sont considérés comme des déchets ménagers.  Ainsi, il est notamment interdit de brûler dans son jardin : l’herbe issue de la tonte de pelouse, les feuilles mortes, les résidus d’élagage, les résidus de taille de haies et arbustes, les résidus de débroussaillage, les épluchures.

Les déchets verts doivent être déposés en déchetterie ou dans le cadre de la collecte sélective organisée par la commune. Vous pouvez également en faire un compost individuel.

Néanmoins, dans une zone rurale ou péri-urbaine dépourvue de déchetterie dans laquelle aucun système de collecte n’est prévu.

En pratique, un arrêté préfectoral disponible en mairie précise les conditions de ce brûlage. Les services d’hygiène de la mairie peuvent être saisis lorsqu’une personne ne respecte pas l’interdiction.

Les voisins incommodés par les odeurs peuvent par ailleurs engager la responsabilité de l’auteur du brûlage pour nuisances olfactives