Appel de l’Association de Sauvegarde de la Vallée Sereine pour déposer un recours contre le poulailler de 40.000 poules à Cœuvres

Une situation préoccupante

La région du sud de l’Aisne est une région de grandes propriétés agricoles essentiellement céréalières. Les évolutions économiques (modification de la PAC, variations des cours des céréales) poussent les propriétaires d’immenses domaines à chercher à se diversifier. La multiplication des projets d’élevages de taille industrielle montre qu’ils cherchent du côté de l’élevage. En quelques mois ont éclos une bonne demie douzaine de projets de poulaillers de 30.000, 40.000 poules pondeuses ou de chair, voire plus encore. On sait qu’en dépit des normes administratives qui encadrent ces élevages, ceux-ci ne permettent pas des conditions satisfaisantes ni sur le plan de l’environnement ni sur le plan de la manière dont les animaux sont traités.

Une volonté de résistance à ces projets

L’association SAUVEGARDE DE LA VALLEE SEREINE qui avait été créée pour lutter (victorieusement) contre un projet de poulailler de ce type, il y a plus de 10 ans, s’est remobilisé contre le projet. Une pétition en ligne a été lancée sur MesOpinions (Non aux40.000 poules pondeuses à Cœeuvres-et-Valsery) qui a recueilli près de 40.000 signatures en quelques jours.

L’association a déposé un recours en mairie contre le permis de construire en particulier parce que l’implantation du projet ne respectait pas les limites d’une zone d’intérêt écologique, faunistique et floristique. Malheureusement ce recours a été rejeté.
Un nouveau recours a été déposé auprès de la Préfecture pour qu’elle reconsidère l’autorisation d’exploiter qui a été donnée au porteur de projet. L’issue d’un tel recours est à présent connue puisque n’ayant eu aucun retour le 8 août, qui était la date limite, nous avons à présent jusqu’au 8 octobre (et non jusqu’au 28 juillet comme nous l’avions écrit) pour déposer un recours contentieux qui est désormais la seule procédure possible du fait que le recours gracieux n’a pas eu gain de cause.

Un appel aux dons

Un recours contentieux n’a de chance d’aboutir que s’il est suivi par un avocat. Cela entraîne des frais que ne peuvent pas assumer les seuls membres de l’association. Nous avons besoin de réunir 1.500€ pour couvrir ces frais. Et c’est la raison pour laquelle nous faisons appel à la générosité de tous ceux qui désapprouvent de tels projet.

Pour verser un don, c’est ici

Nous avons mi-août recueilli un peu plus de 400€. Nous comptons relancer une campagne pour boucler le budget des frais d’avocat.

Et si vous voulez entrer en contact avec l’association ou y adhérer, envoyer vos mails à : sauvegarde.vallee.sereine@laposte.net