Articles

Qu’est-ce qu’on attend?

Ce pourrait être une incitation à l’action, un étonnement … voire un reproche. C’est un titre de film réalisé par Marie-Monique ROBIN. Le film DEMAIN posait déjà cette question implicitement puisqu’il montrait d’autres possibles en action. Mais on était du côté de la thèse, de l’enquête, de la démonstration. Ici on est à la fois plus modeste – ce changement en train de se faire n’a pas la planète pour cadre, mais une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants – et plus incitatif : le changement, c’est possible, ici et maintenant, à une échelle même très locale et il peut toucher tous les domaines.

Dès 2009 l’initiative de la municipalité d’Ungersheim prend la forme d’un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le XXI ème siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. « L’autonomie » est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire pour réduire la dépendance au pétrole, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le Radis). On peut consulter ici la bande annonce du film.

 

une réforme du code minier présentée à l’Assemblée nationale, en catimini

Les 17 et 18 janvier prochain à l’Assemblée Nationale va être discutée une proposition de loi concernant une réforme du code minier. Certes, ce texte ne pourra pas être voté avant la fin de la mandature. Mais il n’y a pas extinction lors du renouvellement de la chambre des députés. Ce qui aura été accepté pourra être repris par les nouveaux députés. Il est évident que les industriels pétroliers ou miniers souhaitent une simplification des procédures leur permettant d’obtenir le droit d’extraire les ressources du sous-sol à leur profit, sans aucune prise en compte des recommandations de l’accord de Paris (Cop 21), sans aucun questionnement sur l’utilité d’extraire des ressources non renouvelables.
L’extractivisme est sans aucun doute à questionner dans la perspective d’une transition, de 2035.
Un décryptage du texte de la proposition de loi est disponible ici cm-fiches-dec2016-ok
ainsi qu’une campagne de cartes postales « pétition » à envoyer à nos députés avant le 10 janvier… à vos imprimantes! Pour comprendre l’enjeu de cette campagne de cartes postales: _La sale mine du future code minier Couleur

Carte_1_couleur
ou en noir et blanc: carte_1_NB

Carte_2_couleur
ou en noir et blanc: Carte_2_NB

Carte_3_couleur
ou en noir et blanc: Carte_3_NB

Carte_4_couleur
ou en noir et blanc: Carte_4_NB

Carte_5_couleur
ou en noir et blanc: Carte_5_NB

Carte_6_couleur
ou en noir et blanc: Carte_6_NB

« Faire le pari d’autres possibles »vendredi 16 déc.2016 20h30 MJC Crépy en Valois

Le vendredi 16 décembre 2016 à 20h30 à la MJC de Crépy en Valois, la Compagnie Terre d’Utopies avec Sabine Stourbe présentera dans le cadre de « Faire le pari d’autres possibles » le texte de Jean-Pierre Siméon du Stabat Mater Furiosa.

Dans une version puissante et émouvante entrecoupée de témoignages de penseurs comme Jean-Marie Pelt, Pierre Rahbi, Christophe André et d’archives de l’INA, ce spectacle déjà présenté avec succès notamment à Château-Thierry le 11 novembre dernier, se jouera ensuite à Paris, les 13,14,18,19,20,21,27 et 28 janvier 2017 dans le 11e arrondt, au Théâtre du Temps, 9 rue Morvan.

« Passer en revue les cent dernières années, traverser le 20e siècle pour prendre conscience de nos pires et faire le pari de nos mieux pour rendre le 21e siècle plus espérant et bienveillant. » A ne pas manquer !

http://www.terredutopies-56.webself.net/

 

Et si on créait une monnaie locale ?

Depuis ce jour de décembre 2015 où le collectif a été lancé, le petit groupe qui s’est mobilisé sur l’idée d’une monnaie locale n’a pas cessé de se réunir, de s’informer, de réfléchir, d’avancer. Cette année de mobilisation enthousiaste permet aujourd’hui d’envisager de rendre publique cette volonté de donner forme et existence à une monnaie locale.

capture-decran-2016-11-02-a-00-59-42

Ce sera l’occasion de rencontrer tous ceux qui pourront rejoindre le projet et le faire aboutir. Il faudra du temps et de l’énergie ! Venez et faites venir tous ceux que cela intéresse et interpelle au cinéma de Château-Thierry le dimanche 13 novembre à 18h15 pour la projection du film qui retrace la naissance du Sol Violette à Toulouse. Elle sera suivie d’une présentation du projet et d’un débat animé par Joackim Lebrun de l’APES (Acteurs pour une Economie Solidaire) qui a, entre autres, accompagné la création de la MLCC la Bousol’ à Boulogne sur Mer.

« L’intérêt général & moi » au cinéma de Villers

Novembre est déjà là.
Comme les années passées, j’ai la chance de pouvoir vous présenter quelques films du mois du documentaire à Villers puisque Vincent me fait encore cette année l’amitié de me le permettre.
Le premier rendez-vous aura lieu dimanche prochain le 6 novembre à 18h.
Le film que nous avons choisi – L’intérêt général & moi – s’inscrit dans cette réflexion qui se poursuit maintenant depuis 3 ans sur le monde où nous vivons et sur ce que nous pouvons faire face à lui.
Cette fois le cinéma se met à l’écoute de ce qu’il advient de la notion d’intérêt général quand elle est invoquée quand il s’agit de grands projets – Notre Dame des Landes par exemple. Et cela arrive constamment : à l’occasion de la création d’une décharge, de la mise en oœuvre de nouvelles formes d’extraction minière, ou de nouvelles sources d’énergie, etc.
Quoi de plus inattaquable que l’intérêt général? Et pourtant, le film va nous dévoiler  ce qu’il lui arrive de recouvrir, la manière dont elle est gauchie.
J’espère que j’aurai aussi la chance de partager ce moment de projection avec bon nombre d’entre vous.

Lancement de la monnaie locale complémentaire du sud de l’Aisne

Parmi les pistes de réappropriation que le film DEMAIN évoquait, il y a la création d’une monnaie locale. Un petit groupe emmené par Anne s’est lancé dans l’aventure et les 9 mois de réflexion, de réunion et de travail autour de ce thème portent aujourd’hui leur fruit puisque le 13 novembre prochain, cette initiative va devenir publique.

mlc-13-novembre

Nous ferons une place sur le site à tout ce qui concernera la création d’une monnaie locale complémentaire du sud de l’Aisne. Rendez-vous sur le site et bien sûr le 13 au cinéma de Château-Thierry.

Lecture-spectacle de « Climats » de Laurent Grisel avec Elodie Barthélémy

A Chézy-en-Orxois, au « Manoir Imaginaire », chez Chantal, 6 rue du Couvent, le dimanche 2 octobre à 18h30, retrouvons-nous pour la lecture-spectacle de « Climats », poème-manifeste de Laurent Grisel – http://www.publie.net/livre/climats-laurent-grisel/

climats-cercle

Elodie Barthélémy, artiste plasticienne, performeuse et scénographe l’accompagne. Laurent Grisel s’assoie au cœur du cercle des spectateurs et débute la lecture de son poème-manifeste Climatshttp://www.imagine3tigres.net/spip.php?rubrique35. Il en choisit des extraits selon l’humeur et le lieu, variant lectures « chaudes » ou « froides », ou s’orientant vers des thèmes particuliers comme les arbres ou l’eau. Comme l’écrit François Rannou sur la 4ème de couverture de l’édition, ce texte audacieux « prend la question du climat sous tous ses aspects : physique, psychologique, politique et financier ». Son poème rejoint l’ambition des anciens poèmes didactiques dans lesquels poésie et science s’allient, pour nous donner une plus ample vision du monde. Il donne à entendre cette épopée qui sous tous les climats dresse en héros les Indiens Munduruku ou Hansen « le rigoureux, l’émotif » ou simplement la Nature elle-même dans sa puissance, dans son silence bruissant. Écoutons ce chant rythmé qui offre à l’homme tout simplement une possibilité de futur. Au fond il faut un poème pour que la conscience de l’Éternité (« la mer allée/ avec le soleil ») puisse nous en montrer la fragilité et qu’elle nous éveille à une pleine conscience de notre humanité : il nous reste à sentir, comprendre et agir. Un très beau texte dont la portée forte nous touche. Et apportons quelques nourriture à partager pour terminer la soirée.

Des portes ouvertes à La Ferté-Milon

Samedi 17 septembre et dimanche 18 septembre, La Ferté Milon continue de bouger. Ce sont à présent des artistes travaillant à Milon qui ouvrent leurs portes à l’occasion des journées du patrimoine.

Emmanuel Bravo (sculpture) / Chantal de Colombel (bijoux) / DUB (sculpture) / Walter et Arlette Feltrin (mosaïque) / Corine Ferté (peinture) / Jeanine Gileta (peinture) / Carole Goldie (céramique) / Josepha Goldie (céramique) /  Renée Koch (peinture) / Le Gilou (sculpture) / Bernard Mélois (sculpture) / Aurore Merlot (laque) / Mirev et Elise (photo) / Olivier Modr (photo)  / Charlotte Noël (illustration) / Ella Prokopeck (peinture) / Rakek Prokopeck (photo)

capture-decran-2016-09-07-a-15-41-54Les membres du collectif en reconnaîtront certains… Et cette initiative s’inscrit naturellement dans cette volonté d’ouverture et d’expression publique que le collectif incarne.

capture-decran-2016-09-07-a-15-42-07

Projection du film DEMAIN à Crouy

Le petit groupe de Crouy-sur-Ourcq qui porte cette initiative d’une projection du film DEMAIN – Stéphanie, Laure Agnès, Danielle et Soumia (l’éditrice de Ma Poule ! ) – vous attend donc le vendredi 23 septembre à 21 h à la salle des fêtes. demain-affiche-version-3

Nous y serons pour introduire le film et présenter le collectif. Faisons circuler l’information autour de nous et découvrir ce film et ce qu’il déclenche.