Tous au compost

 

Tous au compost est un évènement national annuel qui valorise la pratique du compostage de proximité des déchets organiques :
– le compostage domestique (composteur individuel, lombricomposteur…),
– le compostage partagé (en immeuble, quartier, plateforme collective…),
– le compostage en établissement (restauration collective, restaurants, cantines…).

Les bénévoles, les référents de site ou des guides composteurs, les collectivités, les citoyens… Chacun peut proposer une animation autour d’un site de compostage pour informer, sensibiliser, convaincre, développer la pratique du compostage de proximité et la gestion de proximité des biodéchets. Cela peut être une animation, une exposition, une conférence, un compost’tour, une distribution de compost ou de composteur, une formation, etc.

Plus d’informations sur https://www.semaineducompostage.fr/

Atelier culinaire : « De l’assiette au réchauffement climatique »


Samedi 24 septembre 2016, de 9h15 à 14h30 à VERBERIE
Atelier gratuit, nombre de places limitées

L’alimentation est l’un des facteurs responsable du réchauffement climatique. La façon dont nous produisons notre nourriture, l’acheminement des denrées jusqu’à notre cuisine produisent près de la moitié de toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’origine humaine. Sans oublier l’impact sur la biodiversité avec la destruction des forêts pour produire de l’alimentation animale, de l’huile de palme, et la production de déchets dangereux avec les emballages…

Pourtant des pratiques alimentaires plus respectueuses de l’environnement et de la santé existent! Corine Vilt (diététicienne) et Delphine Caron (animatrice environnement) vous invitent à enfiler votre tablier et préparer un repas dinatoire végétarien à base de produits biologiques et locaux.

Plus de renseignements et inscription :
CPIE des Pays de l’Oise
Tel : 03 44 40 61 30                                
Mail : contact@cpie60.fr

URCPIE de Picardie
Contactez Estelle au  03.23.80.03.02
ou par mail : contact@cpie-picardie.org

Rejoignez « Les jardins s’emmêlent » sur facebook :
https://fr-fr.facebook.com/lesjardinssemmelent

Viande et effet de serre

effet-de-serre-fonction-alimentation-600x450

D’après une étude américaine parue dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) le 21 juillet 2014, la production de viande de bœuf est bien plus nocive pour l’environnement que celle de volaille, de porc, d’œufs ou de produits laitiers.

Selon l’étude, les bœufs émettent cinq fois plus de gaz à effet de serre que les autres animaux qui sont sources de protéines. Un agriculteur a besoin d’une surface 28 fois plus étendue pour élever un bœuf que pour produire des œufs ou de la viande de volaille. De même, il utilise 11 fois plus d’eau pour irriguer les champs où poussent les foins et grains dont se nourrissent les bovins que pour les autres animaux d’élevage, selon les chercheurs du Bard College de New York, de l’Université de Yale et de l’Institut des Sciences Weizmann de Rehovot, en Israël.

Ainsi, selon les scientifiques, l’élevage de bétail destiné à la consommation contribue à hauteur de 20% aux émissions de gaz à effet de serre et constitue aussi une source majeure de pollution des cours d’eau.

D’après Ken Caldeira, scientifique spécialisé en environnement de la Carnegie Institution for Science : « Manger une livre de bœuf émet plus de gaz à effet de serre que brûler un gallon d’essence ».

La conclusion des auteurs de l’étude est donc tout simplement de « réduire la consommation de viande de bœuf » pour soulager le fardeau environnemental.

http://www.pnas.org/content/111/33/11996.abstract

Guide des urbiculteurs

Cultiver en ville, c’est réapprendre ou apprendre des gestes et des savoir-faire desquels jailliront quelques mois plus tard, courges, carottes, salades et autres fraises ou mûres. C’est s’émerveiller devant le spectacle offert dans son potager par la biodiversité, en admirant le travail des abeilles, le vol des papillons, l’agilité des oiseaux, les mille et une petites vies qui fouillent et parcourent les sols.

Ce petit Livret des Urbiculteurs  offre des pistes et des idées pratiques pour se lancer dans l’agriculture urbaine et l‘observation de la biodiversité.
Imaginé par Natureparif et conçu avec les associations les Anges Gardins, Agitateurs de science et de multiples acteurs du jardinage urbain et des sciences participatives, il est un appel à fêter la nature pour mieux la connaitre et la savourer ! 

Fête de la Nature

 

La Fête de la Nature du département de l’Oise est organisée au marais de Bourneville, le dimanche 22 mai à partir de 10h. Rendez-vous à 9h30, 12h et 14h à la mairie de Marolles, ou directement sur le site du marais.

La Fête de la Nature mobilise chaque année les grands réseaux associatifs et acteurs publiques nationaux impliqués dans la préservation et l’éducation à la nature.

Qu’ils soient professionnels ou amateurs, leurs représentants partagent tous leur passion de la nature et sont les premiers à proposer des milliers de manifestations.

Ce sont ceux qui rendent possible la découverte de la nature et qui sont au cœur de l’opération Fête de la Nature depuis sa création. 


FeteDeLaNatureFête de la nature

Les restes de repas

Manuel pour manger sans gaspiller

Comment bien manger sans gaspiller ?
Ou comment s’approvisionner correctement et cuisiner sans gâcher ?

cuisine01-smlTelles sont les questions auxquelles “Reste !” entend répondre par mille et une idées, du producteur à la table… on peut même dire du coin compost à l’étable !

Pour éviter la poubelle, nos aliments vont s’animer dans tous les sens. Car bien manger sans gaspiller, c’est un moyen d’épargner notre porte-monnaie tout en préservant notre planète !

Téléchargez le manuel sur le site d’Horizon Alimentaire

Biodiversité du jardin

Un dragon* dans mon jardin ?!
Une dame blanche* dans mon grenier ?!
dragon

Votre commune ou votre jardin hébergent peut-être des trésors de biodiversité… contribuez à leur sauvegarde !

Les CPIE de Picardie renouvellent leur campagne de sensibilisation à la biodiversité ordinaire et vous propose de venir gratuitement chez vous (commune ou particulier) pour inventorier les rapaces nocturnes et les amphibiens entre mars et juillet 2016.

Cette rencontre est un moment privilégié pour découvrir des richesses naturelles et se renseigner sur des gestes simples permettant de participer à la préservation de ces espèces !

Renseignements :
Mail : contact@cpie-picardie.org
Tel : 03.23.80.03.02

  • triton
  • chouette effraie ou effraie des clochers (Tyto alba)

TOUS AU COMPOST

Semaine nationale du compostage de proximité
(du 1er au 10 avril 2016)

Tous au compost est un évènement national annuel visant à promouvoir la pratique du compostage de proximité des déchets ménagers : compostage domestique, partagé, en établissement, en immeuble, en quartier ou dans toute autre structure collective.

dafebdhg

Chaque année, des bénévoles, des référents de site ou des guides composteurs accueillent pendant quelques heures les habitants qui ont composté comme les nouveaux visiteurs pour une animation sur site, une distribution de compost, ou toute autre action visant à rendre visible leur site de compostage et à en augmenter la participation.

http://www.semaineducompostage.fr/

Peut-on brûler nos déchets verts ?

La réponse se trouve sur le site officiel de l’administration française

En France hors Outre-mer

Un particulier n’a pas le droit de brûler ses déchets ménagers à l’air libre.
Brûler ses déchets verts dans son jardin peut être puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 €.

Les déchets dits « verts » produits par les particuliers sont considérés comme des déchets ménagers.  Ainsi, il est notamment interdit de brûler dans son jardin : l’herbe issue de la tonte de pelouse, les feuilles mortes, les résidus d’élagage, les résidus de taille de haies et arbustes, les résidus de débroussaillage, les épluchures.

Les déchets verts doivent être déposés en déchetterie ou dans le cadre de la collecte sélective organisée par la commune. Vous pouvez également en faire un compost individuel.

Néanmoins, dans une zone rurale ou péri-urbaine dépourvue de déchetterie dans laquelle aucun système de collecte n’est prévu.

En pratique, un arrêté préfectoral disponible en mairie précise les conditions de ce brûlage. Les services d’hygiène de la mairie peuvent être saisis lorsqu’une personne ne respecte pas l’interdiction.

Les voisins incommodés par les odeurs peuvent par ailleurs engager la responsabilité de l’auteur du brûlage pour nuisances olfactives

J’aime pas les mauvaises herbes !

 Les mauvaises herbes, on les déteste mais on ne sait plus vraiment pourquoi !
Le livret « J’aime pas les mauvaises herbes », conçu par l’équipe du CPIE Brenne-Berry, n’a pas pour objectif de faire aimer les mauvaises herbes, mais plutôt de relativiser leur impact dans nos villes et de mieux les accepter.
Il s’agit avec ce livret, réalisé dans le cadre de l’opération « Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages », de modifier notre regard, d’élever légèrement nos seuils de tolérance et ainsi de faciliter la cohabitation avec ces herbes.
 Livret à télécharger en cliquant ici