Qu’est-ce qu’on attend?

Ce pourrait être une incitation à l’action, un étonnement … voire un reproche. C’est un titre de film réalisé par Marie-Monique ROBIN. Le film DEMAIN posait déjà cette question implicitement puisqu’il montrait d’autres possibles en action. Mais on était du côté de la thèse, de l’enquête, de la démonstration. Ici on est à la fois plus modeste – ce changement en train de se faire n’a pas la planète pour cadre, mais une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants – et plus incitatif : le changement, c’est possible, ici et maintenant, à une échelle même très locale et il peut toucher tous les domaines.

Dès 2009 l’initiative de la municipalité d’Ungersheim prend la forme d’un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le XXI ème siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. « L’autonomie » est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire pour réduire la dépendance au pétrole, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le Radis). On peut consulter ici la bande annonce du film.

 

Quelle agriculture pour demain?

La réunion avec Jacques Caplat a été un vrai succès, une bonne soixantaine de personnes avaient trouvé le chemin de la salle des fêtes de Marolles à l’inititative de Réka et Karim de l’Amap « le Cabaret des Oiseaux » de Marolles. Difficile de résumer en quelques lignes un propos à la fois subtile et nuancé, riche d’une expérience de terrain très importante. La conférence donnait vraiment envie de se précipiter sur le livre qu’il a co-écrit avec Pierre Rabhi.

Capture d’écran 2016-05-19 à 08.23.13
Continuer la lecture de « Quelle agriculture pour demain? »

Les gueules cassées: stop au gaspi !

40 % de la nourriture produite dans le monde n’est pas consommée et cela ne peut plus durer ! Le repère antigaspi des « Gueules Cassées » a été créé pour signaler et sauver, partout dans le monde, cette nourriture parfaitement bonne et injustement gaspillée.

Il affiche un large sourire parce que ces produits méritent d’être consommés, pas jetés !

Ces produits ont strictement les mêmes qualités que les autres et rien ne justifie qu’on puisse les écarter. Leurs petits défauts d’aspect n’influent en rien sur leurs qualités gustatives, sanitaires ou nutritives.

Ils sont vendus moins cher, offrant ainsi de très importantes économies aux consommateurs.

Leur consommation aide également le monde associatif, puisque 1 centime est prélevé sur chaque achat, afin d’alimenter une caisse de solidarité destinée à financer les actions de terrain des associations caritatives.

http://www.lesgueulescassees.org/