Enercoop ou l’électricité verte

Quand on décide de choisir un fournisseur d’électricité dite « verte », il est difficile de connaître le type exact d’électricité que nous utilisons au final. Or, un point important différencie Enercoop des autres fournisseurs d’électricité verte: le dispositif ARENH (Accès Régulé à l’ Energie Nucléaire Historique), mis en place par la loi NOME en 2010, afin de créer un marché régulé qui permette une concurrence équitable entre les fournisseurs.
ARENH, c’est la possibilité pour un fournisseur notamment d’énergies vertes, de disposer d’un pourcentage d’énergie nucléaire (très faible, mais pourcentage quand même) s’il en a besoin. Pour plus de compréhension du mécanisme ARENH, voici un lien: Comprendre le mécanisme ARENH
Or, Enercoop a refusé de souscrire à « l’accord cadre » ARENH avec EDF. C’est ce qui le différencie des autres fournisseurs d’énergies renouvelables et en particulier du fournisseur d’électricité verte Planète Oui.
La philosophie d’Enercoop.
• Enercoop se veut un nouveau modèle éthique et solidaire de production et de consommation d’électricité.
• Enercoop dénonce l’énergie nucléaire (proche de Greenpeace).
• Enercoop soutient le « consommer moins ».
• Enercoop prône une production décentralisée (pour réduire les déperditions lors du transport, les coûts et pour une meilleure adéquation entre l’offre et la demande). Actuellement, 8 coopératives régionales ont vu le jour.
• Enercoop réinvestit ses bénéfices dans des projets de production d’énergie renouvelable.
• Enercoop est une coopérative d’intérêt collectif.
• Enercoop achète son électricité verte auprès des membres de sa coopérative qui sont donc des producteurs et revend à 10 000 clients qui sont des sociétaires.
Source UFC Que choisir à propos d’Enercoop: l’exception c’est Enercoop, le seul fournisseur à s’approvisionner à 100 % auprès de producteurs de petites installations hydrauliques, d’éolien et de photovoltaïque, et à réinvestir ses bénéfices dans la production d’électricité renouvelable.
QUE CHOISIR ?
Choix philosophique :
Enercoop est plus cher que les autres fournisseurs. Toutefois, en 2016, les citoyens qui ont fait le choix d’ Enercoop, l’ont fait pour des raisons qui vont bien au-delà du seul critère financier. C’est, d’après eux, tourner résolument le dos à des énergies extrêmement polluantes et risquées sur le plan de l’environnement et de la santé humaine. A l’heure des engagements à tenir pour la préservation du climat pour les 20 ans à venir, c’est donner un signal fort à l’ensemble de nos décideurs afin de changer de cap en matière de politique énergétique. C’est une forme de pression et de résistance citoyennes. En choisissant Enercoop, ceux qui le décident et qui peuvent en payer le prix aujourd’hui, le font pour la plupart, pour la planète et les générations qui vivront en 2035. C’est grâce à cette forme de résistance qu’avaient initiée les pionniers de la culture et de l’alimentation biologique, il y a 25 ans, que nous pouvons remettre aujourd’hui en cause les lobbies de l’industrie agro-alimentaire, tel que Monsanto. Cette résistance avait pourtant un prix à l’époque.

Discussion autour d’Enercoop

Introduction pour le lecteur

Les différents éléments apportés dans cet article et les précédents sur Enercoop, nous l’espérons, « éclaireront votre lanterne » et vous aideront à déterminer si vous allez ou pas, prendre la décision et le temps de quitter votre fournisseur d’électricité historique . Dans la rubrique « Forums 2015 », vous trouverez un forum « Enercoop discussion « . Vous pouvez y faire part de votre réflexion autour de ce sujet, ce qu’il vous inspire. Merci de votre participation pour échanger, ce qui contribue à nous faire tous réfléchir et donc avancer et peut-être aussi changer.


 

La CSPE, qui est une contribution due par tous les consommateurs y compris les auto-producteurs, vise en effet, pour une certaine part, à compenser les charges de service public et les frais financiers en résultant, supportés par les fournisseurs historiques, c’est à dire les surcoûts résultant des politiques de soutien aux ENR (énergies renouvelables) et à la cogénération.

Mais pas seulement. La CSPE finance également:

  • les surcoûts de production dans les zones non interconnectées au réseau électrique métropolitain continental comme la Corse, les départements d’Outre-Mer, etc.
  • les pertes de recettes que les fournisseurs supportent en raison de la mise en œuvre de la tarification spéciale « produit de 1ère nécessité » et du dispositif en faveur des personnes en situation de précarité.
  • les frais de gestion de la Caisse des Dépôts.
  • le budget du médiateur de l’énergie.
  • le versement de la prime aux opérateurs d’effacement.

Voir le schéma sur le site de la Commission de Régulation de l’ Energie en cliquant sur le lien suivant: http://www.cre.fr/operateurs/service-public-de-l-electricite-cspe/mecanisme

D’autre part, si effectivement, il est difficile de connaître le type exact d’électricité que nous utilisons au final, un point important différencie Enercoop des autres fournisseurs d’électricité verte: le dispositif ARENH (Accès Régulé à l’ Energie Nucléaire Historique), mis en place par la loi NOME en 2010, afin de créer un marché régulé qui permette une concurrence équitable entre les fournisseurs.

ARENH, c’est la possibilité pour un fournisseur notamment d’énergies vertes, de disposer d’un pourcentage d’énergie nucléaire (très faible, mais pourcentage quand même) s’il en a besoin. Pour plus de compréhension du mécanisme ARENH, voici un lien: http://www.fournisseurs-electricite.com/actualites/comprendre-arenh

Or, Enercoop a refusé de souscrire à « l’accord cadre » ARENH avec EDF. C’est ce qui le différencie des autres fournisseurs d’énergies renouvelables et en particulier du fournisseur d’électricité verte Planète Oui.

En résumé, la philosophie d’Enercoop.

  • Enercoop se veut un nouveau modèle éthique et solidaire de production et de consommation d’électricité.
  • Enercoop dénonce l’énergie nucléaire (proche de Greenpeace).
  • Enercoop soutient le « consommer moins ».
  • Enercoop prône une production décentralisée (pour réduire les déperditions lors du transport, les coûts et pour une meilleure adéquation entre l’offre et la demande). Actuellement, 8 coopératives régionales ont vu le jour.
  • Enercoop réinvestit ses bénéfices dans des projets de production d’énergie renouvelable.
  • Enercoop est une coopérative d’intérêt collectif.
  • Enercoop achète son électricité verte auprès des membres de sa coopérative qui sont donc des producteurs et revend à 10 000 clients qui sont des sociétaires.

Sources: http://www.fournisseurs-electricite.com/enercoop

Source UFC Que choisir à propos d’Enercoop: L’exception c’est Enercoop, le seul fournisseur à s’approvisionner à 100 % auprès de producteurs de petites installations hydrauliques, d’éolien et de photovoltaïque, et à réinvestir ses bénéfices dans la production d’électricité renouvelable.

http://www.quechoisir.org/environnement-energie/energie/electricite-gaz/decryptage-gaz-et-electricite-vos-questions-nos-reponses

Chiffres 2015 sur la production des ENR en France: http://aenv.fr/?NW26181

http://www.consoglobe.com/fournisseur-electricite-cg

http://www.consoglobe.com/energies-fournisseurs-enercoop-2214-cg

Conclusion

Nous n’avons pas évoqué l’aspect financier. En termes de coût, Enercoop est plus cher que les autres fournisseurs. Toutefois, en 2016, les citoyens qui ont fait le choix d’ Enercoop,  l’ont fait pour des raisons qui vont bien au-delà du seul critère financier. C’est, d’après eux,  tourner résolument le dos à des énergies extrêmement polluantes et risquées sur le plan de l’environnement et de la santé humaine. A l’heure de la COP 21 et des engagements à tenir pour la préservation du climat pour les 20 ans à venir, c’est donner un signal fort à l’ensemble de nos décideurs afin de changer de cap en matière de politique énergétique. C’est une forme de pression et de résistance citoyennes. C’est grâce à cette forme de résistance qu’avaient initiée les pionniers de la culture et de l’alimentation biologique, il y a 25 ans, que nous pouvons remettre aujourd’hui en cause les lobbies de l’industrie agro-alimentaire, tel que Monsanto. Cette résistance avait pourtant un prix à l’époque.

Il y a des pionniers à toutes les époques et ceux qui acceptent et qui peuvent en payer le prix aujourd’hui en choisissant Enercoop, le font pour la plupart, pour la planète et les générations qui vivront en 2035.


 

Discussion à propos d’Enercoop

Un des 5 points sur lesquels l’équipe de DEMAIN suggère une action simple, individuelle, à la portée de chacun, c’est de choisir un fournisseur d’énergie renouvelable et elle suggère de basculer des fournisseurs traditionnels vers ENERCOOP.

Il y a des informations très précieuses envoyées par Isabelle sur ce point et qui soulèvent en particulier les limites politiques d’un tel changement difficilement généralisable du fait que cela a un coût que tous ne peuvent supporter.

Suite à ces échanges et sans qu’une réunion formelle se soit positionnée sur ce point,  il semble envisageable d’avancer une position 2035 sur cette question du changement de fournisseur d’énergie.

Certes le développement d’énergies renouvelables est en fait financé par une taxe imposée sur les factures de tous les fournisseurs y compris ceux qui produisent de l’énergie non verte et donc par un abonnement à quelque fournisseur que ce soit, on contribue au développement des énergies renouvelables.

Cependant Enercoop apparaît comme un fournisseur, un distributeur plus « vert »du fait de son caractère associatif et de son action en faveur des petits producteurs de proximité. A ce titre, il pourrait être éligible pour nous.

L’autre approche de cette question, plus ambitieuse, mais plus décisive, c’est celle de la production d’énergie de proximité et renouvelable. C’est un des dossiers sur lequel il serait souhaitable d’avancer.

Continuer la lecture de « Discussion à propos d’Enercoop »

Discussion Enercoop : position d’Attac

RECTIFICATIF: le 22 mars 2017, Gilles Sabatier, membre d’ATTAC, nous a demandé de bien vouloir insérer une rectification dans l’article relatif à Enercoop et en particulier, à la position d’Attac. En effet, il souligne que le témoignage de Christiane sur notre site, ne reflète pas la position actuelle d’Attac sur ce sujet. Nous mettons bien volontiers ci-dessous son message nous indiquant la position exacte d’Attac à ce jour et le remercions de son attention vigilante. Avec toutes nos excuses pour cette erreur.

Bonjour,

Je suis membre d’Attac et j’ai vu sur votre site une contribution datée de janvier 2016
http://www.collectif2035.fr/2016/01/31/discussion-enercoop-position-dattac/
présentée comme « la position d’Attac »

Je vous signale que ce texte a été écrit par une militante d’Attac en 2011, il y a 6 ans, et ne reflète pas la « position officielle » d’Attac.

Ainsi , par exemple dans la note sur les financements de la transition écologique
https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/financement-de-la-transition
on peut lire
En France, des initiatives de ce type existent, telle Enercoop. Elles doivent être encouragées. De même de plus en plus de collectivités locales veulent retrouver une autonomie énergétique [24] aussi grande que possible. L’encourager, dans un cadre maîtrisé et régulé assurant la justice sociale, est un facteur décisif d’une transition énergétique réussie et plus globalement d’une transition écologique réussie.

Nous travaillons couramment avec Enercoop a sein de collectifs (notamment http://www.transitioncitoyenne.org/les-membres/). Lors de notre prochaine Université d’été, l’électricité sera sans doute fournie par Enercoop

Aussi, vous serait il possible de corriger la page en précisant que cette contribution ne reflète pas la position d’Attac.

Cordialement
Gilles Sabatier

Christiane, d’ATTAC :

«   L’idée de promouvoir Enercoop est plus que discutable. L’idée a été suggérée qu’Attac propose une campagne d’adhésion à Enercoop. Cette idée est plus que discutable, pour plusieurs raisons.

Je rappelle d’abord rapidement qu’Enercoop est une coopérative de statut SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) qui s’est créée en  2005 et commercialise de l’électricité produite à base d’énergies renouvelables (ENR), hydraulique, éolien, solaire,… Enercoop ne produit (jusqu’à présent) aucune électricité mais est un simple intermédiaire qui l’achète à des producteurs « verts » et la revend. Le prix de l’électricité y est plus cher, Enercoop explique que ce prix repose sur la réalité du coût d’approvisionnement. Les usagers qui décident de se fournir chez Enercoop le font sur une base d’engagement écologiste pour soutenir l’électricité « verte », en favorisant une coopérative, donc un objectif étranger à la recherche de profit.

Malheureusement cet engagement, aussi estimable qu’il soit, n’entraîne pas le soutien escompté aux ENR. Je précise que, comme beaucoup de personnes et malgré les critiques qui suivent, je trouve sympathique l’idée d’une coopérative visant à développer les ENR… mais raison de plus pour en pointer les insuffisances et tenter d’améliorer la formule. Continuer la lecture de « Discussion Enercoop : position d’Attac »