« Faire le pari d’autres possibles »vendredi 16 déc.2016 20h30 MJC Crépy en Valois

Le vendredi 16 décembre 2016 à 20h30 à la MJC de Crépy en Valois, la Compagnie Terre d’Utopies avec Sabine Stourbe présentera dans le cadre de « Faire le pari d’autres possibles » le texte de Jean-Pierre Siméon du Stabat Mater Furiosa.

Dans une version puissante et émouvante entrecoupée de témoignages de penseurs comme Jean-Marie Pelt, Pierre Rahbi, Christophe André et d’archives de l’INA, ce spectacle déjà présenté avec succès notamment à Château-Thierry le 11 novembre dernier, se jouera ensuite à Paris, les 13,14,18,19,20,21,27 et 28 janvier 2017 dans le 11e arrondt, au Théâtre du Temps, 9 rue Morvan.

« Passer en revue les cent dernières années, traverser le 20e siècle pour prendre conscience de nos pires et faire le pari de nos mieux pour rendre le 21e siècle plus espérant et bienveillant. » A ne pas manquer !

http://www.terredutopies-56.webself.net/

 

Lancement de la monnaie locale complémentaire du sud de l’Aisne

Parmi les pistes de réappropriation que le film DEMAIN évoquait, il y a la création d’une monnaie locale. Un petit groupe emmené par Anne s’est lancé dans l’aventure et les 9 mois de réflexion, de réunion et de travail autour de ce thème portent aujourd’hui leur fruit puisque le 13 novembre prochain, cette initiative va devenir publique.

mlc-13-novembre

Nous ferons une place sur le site à tout ce qui concernera la création d’une monnaie locale complémentaire du sud de l’Aisne. Rendez-vous sur le site et bien sûr le 13 au cinéma de Château-Thierry.

Atelier culinaire : « De l’assiette au réchauffement climatique »


Samedi 24 septembre 2016, de 9h15 à 14h30 à VERBERIE
Atelier gratuit, nombre de places limitées

L’alimentation est l’un des facteurs responsable du réchauffement climatique. La façon dont nous produisons notre nourriture, l’acheminement des denrées jusqu’à notre cuisine produisent près de la moitié de toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’origine humaine. Sans oublier l’impact sur la biodiversité avec la destruction des forêts pour produire de l’alimentation animale, de l’huile de palme, et la production de déchets dangereux avec les emballages…

Pourtant des pratiques alimentaires plus respectueuses de l’environnement et de la santé existent! Corine Vilt (diététicienne) et Delphine Caron (animatrice environnement) vous invitent à enfiler votre tablier et préparer un repas dinatoire végétarien à base de produits biologiques et locaux.

Plus de renseignements et inscription :
CPIE des Pays de l’Oise
Tel : 03 44 40 61 30                                
Mail : contact@cpie60.fr

URCPIE de Picardie
Contactez Estelle au  03.23.80.03.02
ou par mail : contact@cpie-picardie.org

Rejoignez « Les jardins s’emmêlent » sur facebook :
https://fr-fr.facebook.com/lesjardinssemmelent

Marche pour l’eau, ici ou ailleurs

L’eau …  elle est là, partout, si banale qu’on a fini par ne plus la voir vraiment. Elle est pourtant à considérer en soi, à regarder plutôt qu’à la laisser être prise en compte dans d’autres démarches où on envisage de l’utiliser par exemple comme outil d’éventuels forages de gaz de schistes ou de houille … Une belle initiative dans ce 4 pages, celle d’une Marche pour l’eau.

 

marche page 1 bis marche page 2marche page 3marche page 4

 

Monnaies locales : Conférence de P. Viveret le 20 juin à la Recyclerie !

ÉVÈNEMENT

Conférence de P. Viveret le 20 juin à la Recyclerie !

Patrick Viveret, philosophe, viendra le 20 juin à 19h à la Recyclerie, 83 boulevard Ornano dans le 18ème (métro porte de Clignancourt), donner une conférence sur  » Une autre approche de la richesse et de la monnaie en Europe ».

Il vous parlera aussi des monnaies locales citoyennes et de la Pêche, monnaie locale d’Ile-de-France. Actif dans les mouvements altermondialistes, il a participé en 2001 au premier Forum social mondial.

http://www.larecyclerie.com/

http://peche-monnaie-locale.fr/conference-a-la-recyclerie-le-20/

Chronologie des Journées Nationales des M.L.C. 2016 à Lignière en Berry

Participants: Différentes MLC en activité membres des réseaux MLC ou SOL  ainsi que différents projets: MOULIN/LYON/TOURS/VIERZON/ARCACHON/MEDOC/NANTES/TOULOUSE/DORDOGNE/VITRY/VALLEE de CHEVREUSE/MONTREUIL/MONTLUCON/BELGIQUE

Intervenants: Jean-Paul Plat (sol-violette) et ?

Références: Philippe DERUDDER site A.I.S.E.S. (présent)/ Bernard LIETAER « Au coeur de la monnaie »/ Patrick VIVERET philosophe/Editeur Yves Michel (présent)

I. Samedi 14 Mai:

1.1 ROUE des VALEURS

But: structurer, approfondir et clarifier les options

Au centre de la roue les valeurs (liens, proximité, éthique, confiance etc…) autour les rayons symbolisant les actions permettant de renforcer l’image et l’éthique (éducation populaire, préservation des ressources naturelles, ré-appropriation, valorisation des communs etc…). A l’extérieur, le pneu symbolisant notre charte enrichie par l’ensemble.

Conséquences: signature d’un nouveau manifeste (valeurs communes aux différentes MLC)

1.2 Film de M-M ROBIN « Sacrée Croissance »

Exemple assez fantastique du Palma au Brésil et de sa banque solidaire octroyant des micro-crédits aux entreprises en monnaie nationale et des prêts aux particuliers en monnaie locale.

II. Dimanche 15 Mai:

2.1 C-R des ateliers du samedi soir (pendant le film de M-M R)

< SoNantes, monnaie électronique  à la base pour les entreprises (type WIR puis vers les particuliers), moyen de paiement; SMS/INTERNET/CARTE, banque; Crédit Municipal

< Gestion du fond de garantie; flou juridique, NEF 40% éthique seulement

< Paiement des bénéficiaires sociaux en MLC ?

< Monnaie électronique (pas d’urgence?)

< Placement fond de garantie sur livret A pour le logement social

< Placement sur « compte épargne à terme ( temps de blocage variable)

< Les commerçant payent leurs taxes en euros

< convertibilité des MLC entre elles ?

2.2 Ateliers « pépites » ( 8 groupes de 10)

pépite; action originale en vue d’améliorer le fonctionnement de sa MLC

  • maintenir l’intérêt; apéro réseau
  • stage sociocratie
  • adhésions gratuites?
  • éducation populaire
  • « expérimentation citoyenne » afin de ne pas compromettre les MLC
  • pouvoir exact des régisseurs des collectivités locales ?

2.3 Phase législative:

Loi Hamon-Duflot du 31 Juillet 2014:

« cette monnaie locale émise sur support papier ne pourra pas donner lieu à un rendu de monnaie ni être convertible en euros pour les utilisateurs autres que les commerçants accepteurs (ni fongible ni liquide) »

Son émission et sa gestion ne relève pas de la réglementation bancaire et financière ( cas différent pour la monnaie électronique).

Nécessité d’intervenir auprès du Ministère afin de faire préciser la loi car les MLC n’étant considérées que comme des titres de paiement genre ticket resto leur statut demeure précaire.

2.4 Débat sur le sigle Monnaie Locale Complémentaire Citoyenne

MLCC adopté après débat

2.5 Bilan des Journées Nationales:

Un manque de méthode et de d’éléments de formation pour les nouveaux arrivants toutefois il y a des possibilités de parrainage par des MLC existantes. Le fonctionnement assez informel actuel a été globalement souhaité.

Le fait de voir toujours les 2 mêmes intervenants, certes talentueux, dénoterait-il un manque d’ouverture ?

2.6 Prochains rendez-vous

Pentecôte 2017 au Havre, abandon de la fréquence de 2 JN par an pour 1  JN/an + des réunions régionales entre temps

III. Lundi 16 Mai:

Atelier « kopek » en vue de réagir au danger de ce projet d’une MLC virtuelle avec les BIOCOOP.

Lancement de la MLCC « la lignière » pendant la « foire aux ânes »

 

 

 

Compte-rendu du point MLC de la réunion du vendredi 29 avril 2016 + mise à jour du 4 mai

Compte-rendu du point MLC de la réunion du vendredi 29 avril 2016 + mise à jour du 4 mai.

Le festival « savoir vivre local » – manifestation qui avait eu lieu l’année dernière sous le nom Oasis et sous une autre forme et organisée non pas en collectif comme cette année mais uniquement par Global 21 – se déroulera les 10 et 11 septembre à Rocourt, Château-Thierry, Brasles et Monthiers. C’est un éco-festival dans lequel participeront le marché bio à la ferme Genevroye de Rocourt Saint Martin, le moulin de Brisé à Monthiers, les « communes en transition » (Brasles et Château-Thierry) avec Vie & Paysage, Globe 21, Yakademander (commerce local) et la Ressourcerie. Nous (groupe MLC du coll. 2035) leur avons proposé d’organiser le vendredi 9 en soirée au cinéma de Château-Thierry, la projection d’un film autour des MLC à l’issus de laquelle nous annoncerions le lancement public pour la création de la MLC du bas de l’Aisne, afin que tous les gens intéressés puissent nous rejoindre dans ce travail. Sur ce, les organisatrices du festival « savoir vivre local » ( 7 femmes) proposent de faire le speech d’ouverture de l’éco-festival non pas à Rocours comme s’était prévu mais le vendredi à l’occasion de la projection. Dans le programme du samedi 10, est prévu entre 18 et 20h00, un temps autour de la monnaie locale. (jeu, théâtre… ?) Ce sera aussi l’occasion de mettre une table pour informer les gens et recueillir les inscriptions qui formeront les collèges, processus pour la création de la MLC. Donc, lancement de l’éco-festival et lancement public pour la création de la MLC du bas de l’Aisne. Une partie de la communication va être prise en charge par la ville de Château, notamment les affiches qui doivent être faites pour début juin. Nous (Leslie et moi) avons prévu de rencontrer Jacques Krabal maire de Château pour lui présenter le projet de MLC. Nous sommes en cours de rédaction d’un argumentaire que nous allons vous soumettre. QUi veut venir ? créneau possible pour rencontrer Mr KRABAL lundi 23 Mai à 11h30. De plus, et sachant que la mairie ne peut pas verser de subvention à une association de moins d’un an d’existence (création de l’association « pour la création de la MLC du bas de l’Aisne », lire ci-dessous), nous allons lui demander de nous aider en prenant en charge une partie du paiement de la projection (droits d’auteur par ex.). Les 7 organisatrices de l’éco-festival sont d’accord pour qu’on organise, dans la première semaine de septembre, une conférence de presse pour annoncer le lancement public pour la création de la MLC et pour annoncer l’éco-festival, et prévoient une communication aux radios (nsp lesquelles, j’ai pas demandé de détail) dès juin. Elles prévoient aussi la création d’un site dédié.

L’urgence : choisir un film pour qu’il figure dans la programmation. (voir forum)

Pourquoi la création de l’association « Pour la création d’une MLC du bas de l’Aisne » . Suite au rendez-vous que nous avons eu avec l’animateur et la gestionnaire LEADER (fond européen) de l’UCCSA (regroupement des communautés de communes de Château-Thierry, Fère-en-Tardenois, Neuilly-Saint-Front et Condé-en-Brie) nous avons vu la nécessité de créer une association MLC rapidement puisque les éventuelles aides de l’Europe pourraient couvrir les dépenses à partir de la date de réception du courrier d’intention que l’association doit adresser à l’UCCSA. L’aide peut aller jusqu’à 100 000 €, elle s’adosse sur les aides publiques que le projet aura levé à hauteur de 50 à 80%. Nous en avons discuté en réunion groupe MLC et décidé de créer une association collégiale (sans bureau mais avec un CA co-responsable) dont le siège sera à Château. La demande de domiciliation à la ville est en cours. Restera ensuite à déposer les statuts (postés sur le forum – à débattre) ainsi que le PV de l’AG constituante dans laquelle apparaitront les noms, prénoms, adresse, profession et nationalité de chacun des membres du CA. (voir forum sur lequel je demande à chaque personne intéressée pour faire partie du CA de m’envoyer ces renseignements soit via le forum soit directement sur annedegalzain@gmail.com)

Pour info, William et moi-même serons aux 3èmes rencontres des MLC à Lignières en Berry (18) du 14 au 16 mai 2016 – le site du réseau : http://monnaie-locale-complementaire.net/

Et bien que nous allons prochainement poster un argumentaire, je voudrais ajouter que, pour que cette MLC fonctionne, l’expérience des MLC existantes montre qu’une MLC doit être plus qu’un « moyen d’échanger autrement avec des valeurs incitatives écologiques sociales et solidaires entre consommateurs et producteurs éclairés ». Elle doit aussi produire de l’écologique, du social et du solidaire. Si chacun y trouve son intérêt propre, la MLC doit aussi trouver une dynamique collective, être un outil de transformation, de transition de cette micro-société qu’elle touche pour que prospère les valeurs qu’elle défend. Et ça c’est à nous de trouver comment.

Je vous rappelle que notre prochaine réunion MLC à lieu le vendredi 20 mai au bateau (sous le pont !) à Château-Thierry (si possible) à 17h30, fin prévue 19h30. (À confirmer)