Répondre à&nbsp:&nbspNumérique

Accueil Forums Forum 2035 Numérique Répondre à&nbsp:&nbspNumérique

#625
Patrick Besenval
Modérateur

Une des fonctions du collectif, ce serait décidément de ne pas mourir idiot. Chantal nous fait passer un article trouvé par son fils, issu du Blog des éco-sapiens: s’y trouve une analyse de Lilo. Bon, ce n’est pas la panacée… que lit-on?
« Vroom ! Qu’y a t-il dans le moteur ?
D’abord, Lilo (et les autres d’avant et les autres à venir), ce ne sont pas des moteurs de recherche, ce sont des meta-moteurs. Le moteur, c’est Google, Yahoo ou Bing. Notre gentil meta-moteur Lilo va donc vous afficher les résultats de recherche que vous auriez eus avec Google (90% des requêtes en France). Pas mal de choses sont expliquées dans la FAQ de Lilo. Le truc c’est que je l’ai lue cette foire aux questions, en sachant déjà ce qu’il y avait. Vous vous dîtes « Il est trop fort ! » Non non… c’est juste qu’il est plus facile d’être devin quand l’histoire bégaie…Maintenant, il nous faut expliquer quelques principes du web. Peu de gens le savent mais le leader de la publicité en ligne est aussi le leader des moteurs de recherche. Caramba ! Encore Google. On estime à plus de 1,5 milliards les revenus annuels en France…
Concrètement, à chaque requête, Google vous propose des liens « naturels » (son fameux algorithme sémantique) et des liens « commerciaux » (basé sur un système de vente aux enchères selon le mot-clé). Quand vous, internaute, cliquez sur un lien naturel, Google ne gagne pas d’argent. Quand vous cliquez sur un lien commercial (généralement sur fond bleuâtre, en haut ou à droite des résultats), vous rémunérez Google.
Et les annonceurs (Darty, FNAC que sais-je?) paient Google pour apparaître dans ces liens commerciaux.
En parallèle, Google propose à n’importe qui (les diffuseurs) de se rémunérer en affichant des liens commerciaux sur son site. Donc pour faire simple, Lilo vous montre les résultats naturels et commerciaux de Google ; puis Google reverse quelques centimes par clic commercial à Lilo pour avoir diffusé ces annonces. Si vous me suivez, Google fait tout le boulot (recherche, diffusion, rémunération) et comme le lierre autour de l’arbre, Lilo en est la partie visible. Or, le lierre c’est joli mais l’arbre n’a que faire de lui !
Techniquement donc l’affaire est vite pliée. Place à la communication. Il n’y a plus qu’à dire que les millions de clics goutte d’eau (colibris marque déposée) seront en partie reversées aux bonnes actions et hop vous pouvez vous dire « start-up innovante et solidaire ».
Pour qui cogite un peu sérieusement sur la publicité, Internet et entrepreneuriat social il y a de quoi fulminer. Rien d’innovant, tout repose sur la pub et sur le mauvais Internet… Dans le modèle Lilo, pour que ca marche il faut plein de et plein de gens qui cliquent dessus. On a connu meilleures utopies… »
La réponse de Lilo ne contredit pas l’analyse… Je vais rester néanmoins sur Lilo, en attendant mieux, avec un peu moins d’illusions, parce qu’il est au moins convivial, pas moche et sans pub.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 années et 6 mois par Patrick Besenval.
  • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 années et 6 mois par Patrick Besenval.
  • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 années et 6 mois par Patrick Besenval.
  • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 années et 6 mois par Collectif.