Numérique

Accueil Forums Forum 2035 Numérique

Ce sujet a 11 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Christine Lecque, il y a 1 an et 6 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #455

    Patrick Besenval
    Modérateur

    Un sujet se fait jour : celui du numérique. Chantal de Chézy nous fait parvenir une information sur newmanity mail qui s’engage à la fois à ne pas utiliser nos informations et à chercher une gestion environnementale plus écologique. Je m’y suis inscrit pour voir. Des avis? Brieuc?newmanity mail

  • #492

    Brieuc Segalen
    Modérateur

    Il y a deux choses à ne pas confondre, l’aspect « impact écologique » d’un data center (fort consommateur d’énergie pour refroidir les machines), et le respect de la vie privée, que certains considèrent mis à mal par Google, entre autres.

    La plupart des gros acteurs du web ont maintenant une charte « respect de l’environnement ». Certains mettent en avant leur rôle pour en faire de la publicité (un exemple, l’utilisation de l’énergie des ordinateurs pour chauffer l’eau d’une piscine municipale, d’où économie pour tout le monde).
    Choisir un prestataire pour sa boîte de messagerie, c’est un choix personnel. Si gmail a drainé beaucoup d’utilisateurs, c’est pour deux raisons : la gratuité, et un bon fonctionnement. Au départ de la vague Internet, tous les prestataires ont proposé une boîte mail associée à l’accès (wanadoo/orange, free, sfr, etc.), sans se préoccuper d’environnement. Maintenant, on peut se poser la question.

    Pour le respect de la vie privée, j’utilise pour ma part deux moteurs de recherche, Duckduckgo, et Lilo, qui disent ne pas tracer les requêtes. Mais si vous avez un compte Facebook, vous êtes épié de la même manière que si vous utilisez le moteur de recherche de Google- et même pire.

    Une solution ? revenir au courrier postal, utiliser un dictionnaire, éviter de payer avec une carte bleue (bon, je plaisante:-)
    C’est un bon sujet de discussion, ça me rappelle une table-ronde que j’ai organisée l’an dernier : « Impact de la révolution numérique sur l’évolution des sociétés occidentales et chinoises ». À suivre !

  • #505

    Patrick Besenval
    Modérateur

    Bon, me voilà utilisateur de Lilo et détenteur d’un compte ntymail.com, je vais devenir vraiment conforme d’ici peu. Si tu veux faire une cession sur le numérique Brieuc, ça m’intéresserait vraiment et je voudrais que tu jettes un oeil sur ce que fait un vieil ami, Laurent Bloch. Jette un oeil sur son blog.Blog de Laurent Bloch
    J’ai depuis longtemps le projet de l’inviter à venir nous présenter ce qu’il sait … et il en sait un rayon … sur l’économie et la société du net.

  • #512

    Collectif
    Admin bbPress

    Dans la série statistiques, si vous ne connaissez pas planetoscope, allez jeter un oeil, c’est édifiant.
    On y voit concrètement l’activité humaine, et son impact éventuel sur notre environnement.
    J’aime particulièrement la page qui concerne Internet, bien évidement.

    • #515

      Christine Lecque
      Modérateur

      Très impressionnant, ces statistiques qui défilent en temps réel! Ils expliquent bien dans la présentation que certains chiffres ne peuvent être qu’approximatifs. On peut aussi faire des rectifications ou donner nos infos si on a des compétences particulières sur tel ou tel sujet. En tout cas, c’est très intéressant et « ça remet les pendules à l’heure » pour le coup;-)

  • #809

    Patrick Besenval
    Modérateur

    Pas mal de déconvenues avec le mail de Newmanity ntymail. Les mails partent un peu quand ils veulent, arrivent quand ils veulent, bref ça ne fonctionne pas très bien. Je ne sais pas si quelqu’un a une idée de la raison pour laquelle il en est ainsi…

    • #813

      Christine Lecque
      Modérateur

      C’est vrai. Nous avons observé les mêmes difficultés. Il faut peut-être patienter pour le moment, c’est le démarrage. Les garder en seconde ou « x » messagerie pour le moment. A noter qu’actuellement, Orange fonctionne aussi très, très mal.

  • #476

    Christine Lecque
    Modérateur

    Brieuc,

    connais-tu le moteur de recherche Lilo ? C’est un moteur de recherche solidaire. A chaque fois que l’utilisateur fait une recherche, il obtient une ou plusieurs « gouttes ». Il offre ensuite ses gouttes sur des projets solidaires. A lui de choisir en fonction de ce qu’il préfère. Ça nous semble, à Jean-Pierre et moi, une belle alternative à Google et tout à fait dans l’esprit du collectif 2035. Très facile d’installation sur l’ordi.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 8 mois par  Christine Lecque.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 8 mois par  Collectif.
  • #479

    Brieuc Segalen
    Modérateur

    Oui, je connais, et je l’utilise.
    Il fait partie des alternatives à Google, qui piste systématiquement ses utilisateurs, publicité oblige.
    Un autre moteur du même genre, est duckduckgo.com
    Je n’ai pas regardé précisément le fonctionnement des « gouttes », ni la redistribution effective vers des projets solidaires.
    Ni le financement de ces alternatives (comment vont-ils survivre face au géant Google ?).
    Mais c’est une tendance forte, dans l’esprit collectif, effectivement.
    B.

  • #504

    Patrick Besenval
    Modérateur

    Je m’y suis mis aussi, et ça semble vraiment bien ! enfin une vraie alternative… et pas un truc mal foutu, mal présenté, moche et pas pratique…

  • #625

    Patrick Besenval
    Modérateur

    Une des fonctions du collectif, ce serait décidément de ne pas mourir idiot. Chantal nous fait passer un article trouvé par son fils, issu du Blog des éco-sapiens: s’y trouve une analyse de Lilo. Bon, ce n’est pas la panacée… que lit-on?
    « Vroom ! Qu’y a t-il dans le moteur ?
    D’abord, Lilo (et les autres d’avant et les autres à venir), ce ne sont pas des moteurs de recherche, ce sont des meta-moteurs. Le moteur, c’est Google, Yahoo ou Bing. Notre gentil meta-moteur Lilo va donc vous afficher les résultats de recherche que vous auriez eus avec Google (90% des requêtes en France). Pas mal de choses sont expliquées dans la FAQ de Lilo. Le truc c’est que je l’ai lue cette foire aux questions, en sachant déjà ce qu’il y avait. Vous vous dîtes « Il est trop fort ! » Non non… c’est juste qu’il est plus facile d’être devin quand l’histoire bégaie…Maintenant, il nous faut expliquer quelques principes du web. Peu de gens le savent mais le leader de la publicité en ligne est aussi le leader des moteurs de recherche. Caramba ! Encore Google. On estime à plus de 1,5 milliards les revenus annuels en France…
    Concrètement, à chaque requête, Google vous propose des liens « naturels » (son fameux algorithme sémantique) et des liens « commerciaux » (basé sur un système de vente aux enchères selon le mot-clé). Quand vous, internaute, cliquez sur un lien naturel, Google ne gagne pas d’argent. Quand vous cliquez sur un lien commercial (généralement sur fond bleuâtre, en haut ou à droite des résultats), vous rémunérez Google.
    Et les annonceurs (Darty, FNAC que sais-je?) paient Google pour apparaître dans ces liens commerciaux.
    En parallèle, Google propose à n’importe qui (les diffuseurs) de se rémunérer en affichant des liens commerciaux sur son site. Donc pour faire simple, Lilo vous montre les résultats naturels et commerciaux de Google ; puis Google reverse quelques centimes par clic commercial à Lilo pour avoir diffusé ces annonces. Si vous me suivez, Google fait tout le boulot (recherche, diffusion, rémunération) et comme le lierre autour de l’arbre, Lilo en est la partie visible. Or, le lierre c’est joli mais l’arbre n’a que faire de lui !
    Techniquement donc l’affaire est vite pliée. Place à la communication. Il n’y a plus qu’à dire que les millions de clics goutte d’eau (colibris marque déposée) seront en partie reversées aux bonnes actions et hop vous pouvez vous dire « start-up innovante et solidaire ».
    Pour qui cogite un peu sérieusement sur la publicité, Internet et entrepreneuriat social il y a de quoi fulminer. Rien d’innovant, tout repose sur la pub et sur le mauvais Internet… Dans le modèle Lilo, pour que ca marche il faut plein de et plein de gens qui cliquent dessus. On a connu meilleures utopies… »
    La réponse de Lilo ne contredit pas l’analyse… Je vais rester néanmoins sur Lilo, en attendant mieux, avec un peu moins d’illusions, parce qu’il est au moins convivial, pas moche et sans pub.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 7 mois par  Patrick Besenval.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 7 mois par  Patrick Besenval.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 7 mois par  Patrick Besenval.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 7 mois par  Collectif.
  • #630

    Christine Lecque
    Modérateur

    Lilo n’est qu’un intermédiaire, qui a créé un site internet de redistribution de ses gains pris à Google, comme tu le dis, le lierre sur l’arbre. Ce n’est pas un moteur de recherche, bien entendu. Cependant en tant qu’intermédiaire, Lilo a le mérite de détourner le système en ramassant un peu d’argent au passage et en le redistribuant pour partie à des projets éthiques et solidaires, ce que Google aurait pu faire et ne fait pas. Donc, dans cette histoire, pour moi, ce qui compte, c’est le résultat final.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.