Viande et effet de serre

effet-de-serre-fonction-alimentation-600x450

D’après une étude américaine parue dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) le 21 juillet 2014, la production de viande de bœuf est bien plus nocive pour l’environnement que celle de volaille, de porc, d’œufs ou de produits laitiers.

Selon l’étude, les bœufs émettent cinq fois plus de gaz à effet de serre que les autres animaux qui sont sources de protéines. Un agriculteur a besoin d’une surface 28 fois plus étendue pour élever un bœuf que pour produire des œufs ou de la viande de volaille. De même, il utilise 11 fois plus d’eau pour irriguer les champs où poussent les foins et grains dont se nourrissent les bovins que pour les autres animaux d’élevage, selon les chercheurs du Bard College de New York, de l’Université de Yale et de l’Institut des Sciences Weizmann de Rehovot, en Israël.

Ainsi, selon les scientifiques, l’élevage de bétail destiné à la consommation contribue à hauteur de 20% aux émissions de gaz à effet de serre et constitue aussi une source majeure de pollution des cours d’eau.

D’après Ken Caldeira, scientifique spécialisé en environnement de la Carnegie Institution for Science : « Manger une livre de bœuf émet plus de gaz à effet de serre que brûler un gallon d’essence ».

La conclusion des auteurs de l’étude est donc tout simplement de « réduire la consommation de viande de bœuf » pour soulager le fardeau environnemental.

http://www.pnas.org/content/111/33/11996.abstract